Sundyata

reggae français Sundyata

« Tout Commence à Niani » – 2011

Sundyata est un groupe de reggae parisien qui produit un son très influencé par les sonorités africaines. Le groupe a acquis une certaine reconnaissance, à la suite de son premier album, « Tout Commence à Niani » sorti en 2011. Sundyata a notamment remporté l’European Reggae Contest, et s’est vu programmé au Reggae Sun Ska Festival de Cissac, le plus gros évènement reggae organisé en France.

Avant de rentrer dans les détails, je me suis posé une question très simple, que signifie Sundyata ? Le choix du nom (tellement précis) ne semble pas être laissé au hasard. En partant à la pêche aux informations, voici ce que j’ai trouvé : Sundyata est une référence à un poème épique africain, « L’épopée de Soundiata » qui retrace l’histoire de l’empire du Mali. Pour la petite histoire, l’Empire du Mali a été fondé au XIIème siècle par Soundiata Keita. Au fil des conquêtes, le « Mansa » (qui se traduit par « roi des rois ») a étendu son empire, rassemblant divers ethnies (Malinkés, Bambaras, Wolofs, Toucouleurs). Il fut le premier empereur d’un règne qui dura plusieurs siècles.

Maintenant, parlons musique, le groupe diffuse un son reggae largement imprégné de l’ambiance des grands artistes africains. En 2011, le groupe a sorti son premier album, « Tout Commence à Niani », enregistré entre Bamako et Grenoble. L’album est pour le moment distribué en version numérique mais sera dans les bacs en version « disque », le 3 juin prochain. Pour la réalisation de l’album, le groupe s’est entouré de Tiken Jah Fakoly et d’une partie de ses musiciens. A l’instar de ce que fait Tiken Jah, Sundyata nous gratifie d’instrumentales très « punchy », teintées de cuivres qui embellissent les instrumentales de la plus belle des manières.

Côté voix, le lead vocal nous régale avec une voix assez très entrainante, accompagné par des chœurs féminins comme souvent dans les morceaux de reggae africain. Une voix aux intonations soul à la française avec des textes principalement en anglais mais parfois aussi en français. Au niveau textuel, l’histoire de l’Afrique a influencé la plupart des morceaux de Sundyata : « Sidi Bele », « Mister Riley » ou encore le magnifique « Terre des Hommes » en duo avec Tiken Jah Fakoly. On retrouve également d’autres artistes africains sur d’autres compositions de l’album comme sur l’excellent « Anka Sana Yere » avec Kasse Mady Diabate.

Quelques petites remarques sur l’album, à l’instar du nom du groupe, je me suis demandé pourquoi intituler l’album « Tout Commence à Niani », car Niani (actuellement située en Haute Guinée) fut, selon les historiens, la capitale de l’empire du Mali où séjournaient les empereurs maliens. De plus, sur l’album figure un baobab qui faisait l’objet d’un culte. Pour en savoir plus je conseille la lecture de l’ouvrage « La Grande Geste du Mali, des origines à la fondation de l’Empire » du malien Wa Kassimoko. Qu’ils s’agissent du nom du groupe, du nom de l’album, de la pochette et des morceaux, l’Afrique est hyper présente dans l’image que reflète le groupe. Sundyata est un groupe de reggae très talentueux, que j’ai bien apprécié. Je partage le morceau de « Terre des Hommes » en duo avec Tiken Jah Fakoly. L’intégralité des extraits de l’album sont en écoute sur le site officiel de Sundyata. Le prochain album devrait sortir courant de l’année 2014 ! Big up Sundyata !

Sundyata feat Tiken jah Fakoly – « Terre des Hommes »

Publicités

Tagué:,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :