« Say Watt » : exposition sur le Sound System à la Gaité Lyrique (Paris)

sound system culture

DJ miniature réalisé par l’artiste JYB en 2013

L’exposition se tient du 21 juin au 25 aout 2013 à la Gaité Lyrique à Paris. Elle retrace les moments forts de l’histoire du sound system à travers des affiches d’origine, des objets ainsi que des œuvres élaborées par des artistes contemporains, en lien avec le sound system. Breve présentation de l’exposition…

Pour rappel, à l’origine le Sound System est un moyen utilisé par les maisons de disques jamaïcaines pour promouvoir la musique auprès des jamaïcains. Après avoir équipé un camion d’enceintes et de platines, le selekta diffuse les disques sur des places publiques auprès d’une foule en délire. A partir des années 70, le sound system devient un style de musique à part entière avec l’apparition des DJ et d’une toute nouvelle manière de chanter nettement plus saccadée. Pour ceux qui le souhaitent, en guise de piqûre de rappel, je vous renvoie à un article antérieur sur le sound system. Après cette brève introduction, rentrons dans les détails de l’exposition !

L’exposition commence avec une multitude d’exemples d’affiche de sound system retraçant la période 1979 à 1986. À l’instar du bouche à oreilles et dans un monde où la communication 2.0 n’en était même pas à ses prémices, l‘affiche et le flyer étaient les outils privilégiés pour faire parler de ces évènements musicaux. Cette première allée donne donc le ton avec des affiches d’origine où figurent des noms célèbres comme celui du grand Ken Boothe ou du légendaire King Jammy’s, fondateur d’un label portant son propre nom. Deux petits exemples:

affiche sound system

Sound System – 1970-1980

Sound System affiche

Sound System – 1986

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L’exposition se poursuit et nous emmène au plus près de l’univers de la culture sound system, sur les traces du reggae/rockers ou encore du rub-a-dub style. Le sound system a connu des évolutions marquantes tout au long de son histoire et continuera probablement à en connaitre dans l’avenir. Tour à tour, on y découvre les platines de Monsieur Osbourne Ruddock, allias King Tubby, le digne inventeur du dub, des clichés de certaines grandes figures du début des années 1980 ainsi que des pochettes de vinyles classiques du genre. Enfin, le tour d’horizon se conclut par un bref retour sur la naissance du hip hop dans la ville de New York. Le hip hop a empreinté une partie de ses racines à la culture des sound system jamaicains, avec les fameux transistors ambulants aussi appelés « Ghetto Blaster » ou « BoomBox » dans les quartiers New yorkais.

platines king tubby

Un des Platines de King Tubby

baffle sound system

hip hop et transistor

« Ghetto Blaster

La suite de l’exposition est consacrée à des oeuvres plus modernes de Sound system, conçues par des artistes à l’imagination et la créativité parfois sans limite. La sculpture de l’en-tête, le DJ réalisé par l’artiste JYB avec un incroyable sens du détail, a été entièrement réalisée à l’aide de pâte à modeler, bois, métal, carton et de mousse. L’artiste a réalisé l’ensemble du dance floor, le résultat est bluffant :

soundsystem hip hop culture

Sound System modélisé par JYB

Deux petits exemples mais bien d’autres sont à découvrir sur place ! D’abord un vélo, conçu à l’aide d’un BMX et de matériel hifi, et un matériel sonore reposant sur un meublier « IKEA », une création surprenante, il fallait y penser… certaines d’entres elles sont « expérientielles », mais je n’en dis pas plus, l’exposition est à découvrir.

sound system materiel IKEA

« IKEA Sound System »

sound system, tchic boom boom

Tchic Boom Boom réalisé par La Boite à Outils

Au final, il s’agit d’une exposition très instructive, on y apprend beaucoup de choses et un fond sonore  représentatif du sound system et non désagréable accompagne la visite. Les informations sur les morceaux sont diffusées sur des écrans géants. Un extrait du film « Babylone » autour du milieu des sound system anglais avec Jah Shaka (un des artistes les plus réputés de la scène dub anglaise interprétant son propre rôle), est également au programme de la visite (avec une projection intégrale prévue le 17 juillet 2013). Par ailleurs, durant les deux mois d’exposition, la Gaité Lyrique organise multes évenements comme des ateliers, des conférences ou bien des concerts pour accompagner le public au plus près de la culture sound system. Une très bonne initiative pour présenter un genre musical assez mal connu ayant pourtant contribué à l’émergence de certains autres styles musicaux bien plus médiatisés. L’intégralité du programme est à découvrir ici, sur le site de la Gaité Lyrique.

Publicités

Tagué:,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :