A la découverte de Zion Man

artiste reggae français, Zion Man

Zion Man

Originaire de l’Ile Maurice, Zion Man est un chanteur, guitariste et compositeur, passionné par le reggae roots des premières heures. Une chose est certaine : Zion Man a bien choisi son nom ! Une voix issue du Gospel et des textes qui reflètent des valeurs spirituelles ou poussent à l’ouverture d’esprit sur des instrumentales root’s. Présentation…

Zion Man, de son vrai nom Jean-Marc Ramene, commence à chanter en 1987. Alors âgé d’une vingtaine d’année, le garçon fait ses premières griffes au sein d’un petit groupe créé avec une bande de collègues. Ils proposaient un répertoire musical varié : folk, pop, rock et reggae. Chanteur doté d’une voix aux intonations gospel-soul  et compositeur autodidacte, ses collègues vont le pousser à tenter sa chance dans la musique. Très tôt, Zion man est  tombé sous le charme du reggae en écoutant d’illustres figures comme Toots and The Maytals, Bob Marley, Ijahman Levi, The Abyssinians et bien d’autres. Musique authentique, engagée, spirituelle et positive, elle reflète sa pensée, ses valeurs et s’accorde parfaitement à sa voix, c’est donc tout naturellement qu’il se tourne vers le reggae.

Au fil de ses rencontres musicales, il débarque à la Réunion pour enregistrer ses premiers albums, « Réussir Pour Réussir » (1993) et « Chemin La Musique » (1996). Les premières productions de Zion Man offrent un mélange accrocheur de reggae et de sonorités « groovy » des ïles. Il effectue 150 concerts partout sur l’Ile avant de se diriger vers la France. Dans la foulée, Zion Man se rend en Jamaïque à trois reprises au cours des années 2000 et croise sur sa route quelques pointures comme Sugar Minott, Kymani Marley ou encore Ken Boothe. L’artiste en profite pour enregistrer des tunes au mythique studio Tuff Gong et revient en France avec  un album en poche « Mama& Papa » (2009). Ces expériences successives lui ont permis de mieux comprendre la musique et la philosophie rasta. Il confie à ce propos  « les artistes jamaïcains sont flattés qu’un étranger s’intéresse à  leur musique ainsi qu’à leur culture. Les jamaïcains vivent au son du dancehall. Le reggae root’s a perdu beaucoup d’influence. Quand ils m’ont vu arriver, beaucoup d’artistes jamaïcains m’ont proposé des combinaisons, car c’était une occasion de faire un retour au reggae authentique ».

Zion Man projette la réalisation de son nouvel album qui devrait voir le jour dans les prochains mois. Outre le reggae, son album devrait arborer des sonorités modernes comme de l’électro voire de la techno, une alchimie que je suis impatient de découvrir… En attendant, je partage le clip de son titre déjà très prometteur  « It’s Something Up » qu’il a publié à l’été 2012.

Publicités

Tagué:,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :