Sebastian Sturm And The Exile Airline, Nouvel Album

reggae allemand, sebastian sturm

« Grand Day Out » – 5 Novembre 2013

Sebastian Sturm sévit sur les scènes depuis le milieu des années 2000, avec son reggae savoureux, spirituel et positif. Le 5 novembre prochain, l’artiste allemand et son groupe The Exile Airline déboule dans les bacs avec leur dernier album, « A Grand Day Out » enregistré sous le label français Soulbeats Records. Présentation d’un album plus que prometteur.

Depuis plus de 10 ans, Sebastian Strum délivre un reggae très harmonieux couplé avec des tonalités africaines, des cuivres ou du rock. Le timbre de Sebastian Sturm s’apparente aux cordes vocales de Bob Marley ou de Patrice. Il pose son flow sur des compositions root’s arrangées par ses cinq fidèles musiciens (et choristes pour certains), The Exile Airline. Après trois excellents albums enregistrés en Europe : « Time Is Changing » (2006), « One Moment In Peace » (2008) et « Get Up and Get Going » (2011), le groupe s’éclipse en Jamaïque pour donner une véritable touche root’s à leur musique. Le dernier opus baptisé « A Grand Day Out » combine 12 morceaux enregistrés en 13 jours au mythique studio Harry J à Kingston. Le groupe régale avec son reggae tantôt engagé, tantôt prônant l’amour de la musique ou de la vie.

L’album commence en trombe par un titre déjà génial, « Right To Remain Silent », un puissant duo entre deux voix parfaitement complémentaires : Sebastian Sturm et  le grand Harrison Stafford (leader du groupe américain Groundation). Cet album, produit par deux ingénieurs du son très réputés, Stephen Stewart et Samuel Clayton Jr, respire l’authenticité. « Grand Day Out » offre une escale en terre jamaïcaine : du reggae root’s enrichi de sonorités jazz ou/et rock comme sur les très bons titres « I’m Your Man » et « Don’t Learn ». Mais aussi une pointe de ska avec l’énergique et très positif « Hard To Carry On » et une pincée de mento avec « More Music » en combinaison avec Albert Minott dont le clip figure ci-dessous.  L’escapade se conclut par un morceau touchant, mélangeant délicatement soul et reggae sur une mélodie dominée par un piano, le très doux « Someone You Like». Au niveau textuel,  on trouve avec plaisir un reggae sincère avec des messages d’amour, d’unité (« Reelight ») ou appelant à l’éveil des consciences comme sur le morceau éponyme de l’album.

Sebastian Sturm and the Exile Airline signent un excellent cru qui ressucite avec classe l’univers root’s-reggae des années 70’s. Tout au long des 13 morceaux, je me suis laissé porter par les compositions et sa voix aux aires de Bob Marley… Un album qui mérite une oreille attentive. L’album sort le 5 novembre 2013, pour en savoir un peu plus, je vous invite à consulter le making of de l’album sur le site officiel de Sébastian Sturm ou bien à (re)découvrir des musiques de leurs opus précédents. Pour avoir plus d’informations sur l’album, c’est par ici.

Sebastian Sturm And The Exile Airline featuring Albert Minott – « More Music »

Publicités

Tagué:,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :