The Branlarians, Reggae-Rocksteady from Preignan

artiste reggae français, Branlarians

« The First and Maybe The Only » – novembre 2013

Constitué à Preignan (Gers) The Branlarians est un groupe de reggae rassemblant 6 musiciens. Le crew a délivré un premier album de très bonne qualité en novembre 2013. Une bonne découverte que je souhaitais absolument faire partager !

Commençons par une brève anecdote : le ska et le rocksteady ont activement influencé le développement de la scène britannique des années 70’s. Les légendaires jamaïcains Desmond Dekker et Prince Buster ont joué un rôle majeur dans la diffusion de ce courant. Ils ont rapidement trouvé écho auprès du public skinhead anglais. Nombreux groupes ont alors émergé : Madness, The Busters, The Toasters… Ce style a d’ailleurs été baptisé « Skinhead Reggae » avec notamment l’invention du célèbre rythme, le « two tone ».

Au premier abord, rien que le nom Preignanais du groupe interpelle car il semble immédiatement faire référence aux illustres formations jamaïcaines des 60’s (the Clarendonians, The Techniques, The Jamaicans …). D’ailleurs, les 6 membres produisent avec maîtrise des compositions mêlant le ska au reggae en s’attardant largement sur le rocksteady. Intitulé « The First and Maybe The Only », ce disque  rassemble 13 titres s’inspirant à la fois des rythmes jamaïcains des 60’s et britanniques des 70’s mais comprend aussi de nombreuses autres influences. Dans l’esprit des légendaires Skatalites ou The Ethiopians, les morceaux sont bien souvent des versions « 100% instrumentale » avec parfois quelques irruptions vocales. On peut citer des musiques comme « Big T Song », un magnifique mélange de jazz et de reggae rempli de lignes de piano et de saxophone, « Dirty Western Story » ajoutant une touche de Folk pour un vibrant hommage aux western spaghettis, ou « Rainy Day » un titre délicat noyé là aussi, dans un océan de mélodies. On retrouve aussi quelques titres chantés : une belle voix aux accents soul fait son apparition sur le splendide rocksteady « Gogo Boots », puis un texte original et plein d’humour avec l’accrocheur « Last Train ». L’album se conclut en beauté par une solide composition reggae root’s qui se montre une nouvelle fois convaincante.

Dans la lignée des formations françaises comme Rockin’ Preachers, Orange Street ou Train’s Tone, le groupe de Preignan respecte scrupuleusement les codes jamaïcains en élaborant des compositions courtes, et combinant de nombreux styles de musique (rock, reggae, jazz, soul…). Massives, soyez prêts à transpirer si vous les croisez en live ! De A à Z, l’album m’a beaucoup séduit : un album de haute voltige à retrouver sur la page Bandcamp dédiée aux Branlarians. Pour finir, je vous laisse avec le titre « One Shot » extrait de « The First and Maybe The Only » en espérant que cet album ne soit pas leur seul et unique ! Large Big Up pour The Branlarians !

Publicités

Tagué:

4 réflexions sur “The Branlarians, Reggae-Rocksteady from Preignan

  1. Ju mars 3, 2014 à 7:45 Reply

    Le groupe est de Preignan et non Perpignan!

    J'aime

    • A.D mars 3, 2014 à 8:02 Reply

      Merci pour la remarque et je m’en excuse, je vais corriger tout de suite.

      J'aime

  2. […] la lignée de formations comme The Branlarians, Train’s Tone ou The Rockin Preachers, le groupe de Perpignan respecte scrupuleusement tous les […]

    J'aime

  3. […] la lignée de The Skamanians, The Branlarians ou The Rockin Preachers, TSF propose un album très bien ficelé qui perpétue l’esprit de la […]

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :