A la découverte de The Flowing Legs

groupe de reggae espagnole, The Flowing Legs

The Flowing Legs (source : Flowing Legs)

Groupe de reggae roots basé à Majorque, dans les îles Baléares, Flowing Legs est une formation cosmopolite qui ne laissera pas indifférent. Le crew a publié un premier EP éponyme de 5 titres et devrait prochainement donner vie à un maxi. 5 questions à Pierrick, membre fondateur du groupe.

Pour un groupe formé en Espagne, la première chose qui frappe c’est l’absence de membre espagnol. Flowing Legs est porté par la somptueuse voix d’une chanteuse anglaise, Elaine.  Celle-ci est accompagnée par David (belge) à la basse, Horacio (argentin) à la batterie, Mateusz (polonais) aux claviers, et Pierrick, (français) à la guitare.

 

La Vie Reggae (LVR) : Comment vous êtes vous rencontrés ?

Pierrick (P) : « The Flowing Legs débute en 2011 avec la rencontre au hasard dans la rue de David (bassiste) et moi-même. Nous avons commencé à jouer régulièrement ensemble. Au début tout y passe: rock, blues, reggae, funk, soul. Quelques mois plus tard, lors d’une fête, nous avons fait la connaissance d’Elaine qui deviendra la chanteuse du groupe. Nous nous sommes mis en quête d’un batteur pour compléter le groupe. S’en suivra une longue période au cours de laquelle se succéderont plusieurs musiciens, qui feront partie durant plus ou moins longtemps de l’histoire de The Flowing Legs. Le groupe comptera ainsi par exemple la participation de Michel Krajewski, guitariste soliste bien connu en Belgique. Le style évoluera progressivement passant du reggae-funk au reggae-roots. Finalement, ce ne sera que début 2013 que le groupe parviendra à sa formation actuelle, en intégrant à son bord Mateusz au clavier et Horacio à la batterie ».

 

LVR : Concernant les influences musicales ?

P : « Chaque membre apporte une énergie différente qui nourrit le répertoire du groupe :

  • Horacio et Mateusz ne respirent que pour le reggae.
  • Elaine apporte une touche blues-soul-jazz.
  • David a une forte influence rock-funk.
  • Et moi, j’ai toujours écouté du reggae (surtout du reggae-roots) mais aussi de la folk et du rock.

Après, on écoute énormément d’artistes reggae comme : Don Carlos, Groundation, Toots & The Maytals, The Gladiators, Matisyahu, Barrington Levi, Gregory Isaacs, Max Romeo, The Mighty Diamonds, etc… »

 

LVR : Les valeurs que vous véhiculez dans votre musique ?

P : « Les valeurs et les textes de nos chansons véhiculent le plus souvent, deux types de messages. Ils parlent soit des relations et des émotions humaines et soit critiquent notre société et notre mode de vie. Dans les deux cas, nos chansons invitent chacun à se poser les questions suivantes: qui sommes-nous et que voulons-nous ».

 

LVR : Quel regard portes-tu sur le reggae ?

P : « Le reggae est l’un des styles musicaux les plus internationaux qui soit. Sa structure rythmique a priori simple et son groove au combien efficace, permet de conquérir un public très large. Depuis ses débuts dans les années 60s, le reggae n’a cessé de s’étendre. L’importance et l’ampleur de certains événements (comme le Rototom) démontrent l’intérêt croissant envers cette musique. De plus, l’imaginaire collectif lié au reggae (soleil, plage, rébellion, protestation,…) accroît d’autant plus l’attrait du public. En tant que musicien, le reggae est un régal. C’est surement le seul style de musique ou tu peux jouer les 2 mêmes accords pendant une demi-heure sans jamais te lasser! Le groove du reggae est extrêmement communicatif ».

 

LVR : Vos projets à venir ?

P : « Notre premier EP a été enregistré et mixé de manière artisanale et nous sommes à la recherche d’un label qui puisse produire notre nouveau matériel. Nous avons une quinzaine de chansons propres et au moins autant en préparation.

En résumé, notre projet est de continuer à jouer, à préparer de nouveaux morceaux, trouver des solutions afin de pouvoir enregistrer et distribuer notre musique. Mais surtout : passer de bons moments aussi bien pour nous que pour notre public ».

 

Le premier EP du groupe réunit 5 titres profonds, conscients, pertinents et convaincants qui mélangent un florilège d’influences musicales. On y découvre la voix envoûtante de la chanteuse anglaise sur des compositions riches qui oscillent entre reggae root’s et tonalité ska ou rocksteady. Le premier Ep est très réussi mais il n’est malheureusement pas (encore) disponible en intégralité sur la toile. Si vous êtes curieux de découvrir, je vous invite à prendre contact via la page Facebook de Flowing Legs. Je vous laisse avec les extraits respectifs de « Doctor Kingston » puis « Talk To Talk ». J’en profite pour remercier une nouvelle fois Pierrick pour le temps qu’il a accepté de me consacrer. Large Big Up aux Flowing Legs.

 

Publicités

Tagué:, ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :