Le Dub et l’émergence des DJ

Le dub

A l’origine, le dub est le fruit d’une erreur faite par un ingénieur du son. En effet, celui-ci était chargé de préparer les vinyles destinés aux Sound System de son patron Rudy Redwood. Au cours d’un de ses fameux sound system de l’année 1967, l’ingénieur Osboure Ruddock, plus connu sous le pseudonyme de King Tubby, a commis une erreur de gravure d’un morceau des Paragons. Celui-ci se retrouve alors diffusé en version instrumentale. Les massives présents au Sound System, ont cru que c’était une exclusivité et n’ont pas remarqué qu’il s’agissait en fait d’une petite erreur. Le titre a remporté un franc succès sur les dancefloor jamaïcains.

Au cours de l’année 1969, King Tubby est employé par de nombreux producteurs pour arranger et corriger les morceaux. Il est mandaté pour livrer des versions instrumentales inédites des morceaux. Il remasterise de grands classiques de la musique jamaicaine. Il est bel et bien l’inventeur du dub. Il a rapidement crée ses propres assortiments en y ajoutant des effets sonores en tout genre.

Il sera une source d’inspiration très importante dans la communauté des ingénieurs du son. Il va notamment influencer des artistes comme Lee Scratch Perry, Yabby You ou Glen Brown. Le dub est une musique qui permet de laisser libre court à sa créativité, car il peut s’adapter parfaitement à différentes rythmiques. Il vient directement modifier la vitesse de morceaux reggae ou one drop en y ajoutant des effets plus rapides ou plus lents et des effets en tout genre. Un chanteur peut également accompagné « l’arrangeur » en featuring pour faire vivre les morceaux.

Le dub a connu de nombreuses évolutions jusqu’à nos jours et est utilisé dans des styles parfois très éloignés de sa forme originale, du dub minimaliste à la dubstep.

King Tubby – Leaving Babylon Dub

Enfin, il est à noter que la scène allemande est particulièrement active en la matière, avec entre autre un crew comme Rhythm & Sound, qui a marié le dub classique à la musique electronique plus contemporaine et un deuxième, Jahtari, inventeur du « Digital Laptop Reggae », un mélange de dub arrangé avec des bruitages un peu geek.

Le Disc Jokey et l’émergence du Dancehall

Lors des sound system le Disc Jokey est celui qui chante sur les morceaux à l’instar du rap. Dans les années 1970, avec l’avènement du reggae, le rôle du DJ a évolué. Alors qu’au départ, il se contentait de parler sur les morceaux qu’il passait, 20 ans plus tard, il développe son flow sur ses instrumentales tout en limitant le blanc des instrumentales.

U-Roy fut le premier chanteur rasta célèbre de ce style. Il réalisa de grandes performances et enregistra les premiers gros cartons de l’histoire des DJ. En tant que precurseur du genre, il a participé à l’évolution et à l’émergence de nombreux artistes comme Big Youth, I Roy ou Raking Joe.

On peut notamment évoquer 2 succès de U-Roy datant de l’année 1970 qui ont largement permis de diffuser ce nouveau genre à travers l’île :

Wear You To The Ball

Wake The Town

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :