Le Reggae entre dans la danse !

En 1968, le rythme caractérisant le rocksteady accélère à nouveau un chouya en y insérant une nouvelle touche de mento. Le rythme, toujours en contretemps, devient binaire et l’accent est mis sur la basse et la batterie. Il y a de nombreux mythes autour de l’apparition du reggae. Beaucoup d’artistes se revendiquent comme étant les « inventeurs » du reggae, comme le groupe Toot’s & The Maytals qui sera le premier groupe a utilisé l’appellation, en nommant un de leur album « Do The Reggay » en 1968. Bob Marley en sera le principal porte parole reconnu mondialement à travers le monde.

D’après la chronologie des évènements, le morceau de Larry Marshal, Nanny Goat serait le premier morceau de reggae.

Le reggae est un plan d’orgue syncopé doublé par une guitare.Le Reggae est marqué par un contretemps nettement plus audible car ses accords se retrouvent sur le 2e et le 4e temps. Ces deux temps répétitifs sont initiés par une guitare rythmique (ou une basse) et ou un clavier. On appelle ce rythme syncopé le Skank. Le 3e temps, quant à lui, est un temps faible marqué par une caisse claire. Le reggae se réclame être une musique « sociale » qui rend le sourire et l’espoir aux opprimés. On trouve beaucoup de textes lyriques et d’amour dans la lignée de ceux du R&B. De plus, les messages anti politique se font de plus en plus fréquents au sein des textes. Le reggae étant une musique de croyance et d’engagement, la religion est un sujet qui apparait abondamment dans les textes des chanteurs. Le rastafarisme, apparu dans les années 1930, devient le sujet brûlant du moment. De plus en plus d’individus se convertissent à cette nouvelle religion. J’y reviendrais dans un article dédié pour expliquer les fondements. Je ne rentrerais pas forcément dans les détails puisque de nombreux articles traitent le sujet à merveille mais il me semblait intéressant de présenter un peu cette pratique. En attendant, je boucle la boucle en partageant le morceau de Toot’s Hibbert, Do The Reggay de 1968.



Le rythme reggae évolue encore un peu, est sera également appelé One Drop. Selon les sources, c’est plus ou moins un synonyme du mot reggae. Néanmoins certains font une distinction. il fait son apparition avec le morceau du groupe The Abyssinians sur le morceau Satta Masagana que voici :

Le reggae devient la nouvelle attraction des Sound System, c’est alors que le style Raggamuffin fait son apparition. Sur une instrumentale reggae, ce terme désigne une manière toute particulière de chanter. C’est un style vocal apparu à partir des années 1970. Ce style va fait un tabac lors des Sound System. En Jamaïque, ce terme désigne également un voyou. Pour illustrer par un exemple de morceau, on peut citer le groupe The Pionners et son titre Long Shot.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :